Les fleurs de bach, pour qui ? Pour quoi ?

Edward Bach médecin et homéopathe Anglais est à l origine de la conception des élixirs floraux appelés fleurs de Bach.

Après des études de médecine à Londres, il créa des vaccins homéopathiques (1916-1918) sur les mécanismes infectieux et l’auto régénération du système immunitaire. En contact avec les fleurs, Edward Bach eut l’intuition de leur apport “subtil” et décida d’un effet possible sur la psyché humaine et l’équilibre émotionnel. En 1930 il décida d’abandonner complètement son poste d’homéopathe pour partir dans la nature en quête des fleurs sauvages qui furent bientôt connues sous le nom des « 12 guérisseurs ».Les elixirs floraux atteignirent finalement le nombre de 38 préparations florales, + une 39ème préparation. (Sources:

https://www.macroeditions.com).

maison et jardin du docteur Bach

Conceptions des fleurs de Bach:

Le procédé de fabrication des élixirs de fleurs de Bach est très rigoureux. Il est le même depuis les années 30. Les fleurs utilisées proviennent toutes du même endroit. Le jardin du centre Bach, en Angleterre.

Utilisations et recommandations à suivre:

La méthode est basés sur 38 fleurs sélectionnées avec soin. Chacune d’elle vise une humeur et des émotions spécifiques. L utilisation de ces élixirs permettrait d’ouvrir la conscience, transformer un état d’esprit, équilibrer l’humeur et agit sur le psychisme du patient.

La méthode alors conçu par Mr Bach, sera complétée par un composé appelé le remède RESCUE enrichie de 5 fleurs différentes.

Encore aujourd’hui, des chercheurs du monde entier enquête sur ses traces et tentent de compléter les recherches du Professeur Bach. Ainsi il existe désormais les Fleurs contemporaines ou fleurs Deva, les fleurs du Bush australiens et les élixirs Andins.

Polémique et résultat : est-ce que cette thérapie fonctionne ?

Il existe une polémique sur les bienfaits des fleurs de Bach. On sait qu’il n’y a pour le moment aucune preuves scientifiques pour déterminer le mécanisme d’action de ces préparations. Des études cliniques auraient vues le jour en 1987 par le professeur Campanini en Italie sur les angoisses et phobies. Il a été relevé que 87% des patients ont noté des effets positifs.

Certain septique évoque l’effet placebo du remède, oui il est discutable, mais les effets semblent être bien plus concret de certaine théories évoquées. Distribué dans la plupart des pays, ces remèdes sont prescrit dans un bon nombres de ces endroits du globe. Ces élixirs permettent un champs d’actions très large et sont sans danger connu à ce jour. L’avantage le plus sûr, c’est une démarche visant à améliorer l’état de santé du patient et non un traitement de maladie. La démarche de son créateur était bien celle là.

Pour aider les utilisateurs :

Le docteur avait choisi de schématiser l’usage de ces fleurs et de les classer en 7 familles d’états psychiques : La peur, l’incertitude, le manque, la solitude, l’hypersensibilité, l’abattement et le désespoir, le soucis excessif du bien-être des autres. Pour chaque états, un remède.

voici un outil idéal pour vous aider dans l’utilisation des fleurs de bach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *